En 2011, instauration d’un moratoire.

Une autorisation a été délivrée à un exploitant au mois de mai 2016 (lundi 23 mai), pour la première fois depuis cinq ans (depuis le moratoire). Les conseillers municipaux de Northallerton (nord de l’Angleterre), petite ville de 15 000 habitants du Yorkshire, se sont prononcés et ont autorisé l’utilisation de la fracturation hydraulique pour le forage d’un puits de gaz de schiste.

Cette autorisation concerne un seul puits, qui a déjà été creusé en 2013, en utilisant des méthodes conventionnelles. Mais l’entreprise qui en possède la licence, Third Energy, a estimé qu’elle avait besoin de recourir à la fracturation hydraulique pour l’exploiter.