Les Pays-Bas ont suspendu tout recours à la fracturation hydraulique jusqu’en 2020.