Dans l’extrémité sud de l’Ardèche méridionale, région Auvergne-Rhône-Alpes, le village de Saint-Remèze s’est implanté voici plus de deux millénaires sur un aride plateau karstique, entre le massif de la Dent de Rez (719m) et le canyon des gorges de l’Ardèche.

L’économie du village a été construite  sur le travail de la terre, le pastoralisme, le charbon de bois, la chaux, la sériciculture, les broderies. Aujourd’hui, et depuis les années 1970, les principales activités économiques sont la viticulture, la culture du lavandin  et le tourisme.

Ce dernier connait un essor important depuis l’ouverture en 2015 de La Caverne du Pont d’Arc, espace de restitution de la grotte Chauvet, probablement l’une des plus anciennes et des plus belles grottes ornées au monde, avec ses œuvres peintes voilà 36 000 ans.

Cette activité touristique bénéficie à tout le monde : aux campings (6 au total), aux gîtes et chambres d’hôtes, mais aussi aux différents commerçants et producteurs locaux.

Installé dans ce village depuis 2010, j’ai appris à connaitre les habitants du plateau. J’ai commencé un travail photographique sur plusieurs sujets : patrimoine, flore,  faune  construits sous la forme de séries constituant au final un ensemble en évolution permanente, puis une série sur les hommes et les femmes : fête 1900, portraits à l’occasion du passage du Tour de France 2016, etc …

Le village ayant une économie principalement centrée sur le  tourisme, l’idée d’illustrer cette facette de la vie du village s’est imposée petit à petit. Je me suis donc tourné vers l’association des acteurs économiques du plateau.

Toutes les personnes photographiées sont volontaires. Les portraits sont réalisés dans  le cadre habituel de leur travail. La série donne un aperçu des différentes professions présentes dans cette zone rurale : hébergeurs, restaurateurs, producteurs viticoles, artisans d’art, musées….

Les images sont prises au grand angle (35 mm en général) avec bien souvent l’aide du flash.

Bien que connaissant la plupart des personnes depuis quelques années, la pose devant l’objectif n’a pas toujours été aisée.

La série a été fabriquée d’avril à juin 2017. A l’origine, l’objectif était de présenter dix portraits représentatifs des différentes activités économiques du plateau. Je craignais avoir du mal à atteindre ce chiffre, mais, en découvrant les premières images, de nouveaux volontaires se sont  manifestés.  Au final, 14 portraits ont été retenus et agrandis sur des bâches de 2 mètres par 1 mètre. Elles ont été exposées au cours de l’été 2017 dans le parc de la Chapelle Saint Anne à Saint-Remèze. et vues par de nombreux visiteurs, résidents ou touristes.

 

 

Données techniques :

  • L’exposition se présente sous la forme d’un ensemble de 15 bâches (1 bâche texte et 14 bâches photographiques).
  • Chaque mesure 2 mètres par 1 mètre et a 12 œillets pour la fixer à un support.

Annexe :